Aller au menu | Aller au contenu
    

Paroles " Repère les collabos "

REPERE LES COLLABOS

SOPRANO


Please fils Sopra glisse un avertissement au fils de pute qui brise
Nos divertissement trop de vice m’entoure, mon espèce vient
Du 13, 14, 15, 16ème arrondissement les tours de la ville, au drapeau
Bleu, blanc, où beaucoup ont pissé dessus, car les majores n’ont pas de dessous issues d’une famille Mouslime mes blessures ne se referment pas avec les pansements d’une banque ça j’te rassure, ma fierté se lit sur ma plume.
J’suis pas Armstrong j’vais pas faire le premier parc’que certains se prennent
Pour la lune d’ici à Hong-Kong, j’attends le gong de ceux qui s’disaient vrai prince du bitume j’dis longue vie à ceux qu’ont évité les ruses car comme Chupa Chups, beaucoup perdent la tête dès qu’on les suce en tout cas, j’rap
Pour ceux qu’ont plus d’heure comme Higland en gros, j’parles d’mes quartiers land.

REFRAIN :


REPERE LES GROS LABOS
J’annonce un retour fulgurant qu’ma voie pénètre vos tympans et qu’mes phrases explose cervelle en gisement .
REPERE LES GROS LABOS
Je citerai pas les terres conquises
Mais je tiens à lâcher une bise à ceux qui savent que Psy4 arrivent
REPERRE LES COLLABOS
Issu du même bord t’a vue qu’j’avais pas d’support tu m’a cru mort maintenant tu collabore.
REPERE LES GROS LABOS
Je citerai pas les terres conquises
Mais je tiens à lâcher une bise à ceux qui savent que Psy4 arrivent

VINCENZO


Repère les collabos, car le terrain est miné dans l’laboratoire des traîtres,
Qui te désigne un avenir pré-dessiné
Repère ces piquements de cactus prématuré.
Dans un cimetière où les dunes se transforment en pyramides aiguisées.
Repères ces langues de pute, ces grosses putes quand les cours de langue
Pèse et les balances virent à la dispute.
Zut j’allais oublier ces putains de politiciens,
Ceux qui s’acharnent à faire pousser des roses dans ma forêt en béton.
Repère ces clowns qui t’imitent qui cassent, cognent, qui militent
Au point de te détruire comme un cyclone.
Trop de clowns aux visages différents qui se font le même clash,
Mais après des années jamais clean, on a toujours le même flash
D’une bonne baise collectif, toujours en tête comme Shumarer,
Car le but de mon effectif, c’est revendicateur à toute heure.
Donc pour une bonne cuite fuck les collabos, ceux qui créent des fuites,
Alors que tu pourrais avoir de bons tuyaux.

REFRAIN : (ALONZO)

REPERE LES GROS LABOS
J’annonce un retour fulgurant qu’ma voie pénètre vos tympans et qu’mes phrases explose cervelle en gisement .
REPERE LES GROS LABOS
Je citerai pas les terres conquises
Mais je tiens à lâcher une bise à ceux qui savent que Psy4 arrivent
REPERRE LES COLLABOS
Issu du même bord t’a vue qu’j’avais pas d’support tu m’a cru mort maintenant tu collabore.
REPERE LES GROS LABOS
Je citerai pas les terres conquises
Mais je tiens à lâcher une bise à ceux qui savent que Psy4 arrivent

ALONZO

Quartier N monopole repère les collabos gomme tous ces traité j’ordonne,
La mort d’homme vision type d’un film gord PSY4 sur pied d’guerre,
T’as du être avertie depuis longtemps q’uon dort réaction négatif envers
Ma famille et comme tu vois, on a la sale mine qui parle la famine qui t’plante ma canine en chien et ma team on t’fait goûter la gamelle à coup d’morfine j’estime qu’l’heure n’a pas sonné pour nous les passionnés du coups cherche répare chez vous mais dis leurs bien qu’le retour au territoire sera tragique, fuck les collabos, j’agite l’encre moyen dialogue avec mes semblables sincères comme quand les ânes t’raconte leurs légendes incroyable, chacun son heure.

REFRAIN :


REPERE LES GROS LABOS
J’annonce un retour fulgurant qu’ma voie pénètre vos tympans et qu’mes phrases explose cervelle en gisement .
REPERE LES GROS LABOS
Je citerai pas les terres conquises
Mais je tiens à lâcher une bise à ceux qui savent que Psy4 arrivent
REPERRE LES COLLABOS
Issu du même bord t’a vue qu’j’avais pas d’support tu m’a cru mort maintenant tu collabore.
REPERE LES GROS LABOS
Je citerai pas les terres conquises
Mais je tiens à lâcher une bise à ceux qui savent que Psy4 arrivent

Retour à la Discographie