Aller au menu | Aller au contenu
    

Paroles " Effet de style, Effet de mode "

EFFET DE STYLE,EFFET DE MODE

Alonzo :

Mi amor, mi amor
Beinga, beinga
Air, air, feu, feu
Ze guino mo papin yeah
Eh! On s’est envoyé l’an 2054 papin yeah
Le temps se couvre dehors
Il pleut de la haine mec
Ca tue pour l’or
Dans l’erreur on y reste mec
Les riverains des ruines à la gorge frère la banque route
Tant nous laisse que des taxiphones et des hannout des snacks et des bouts d’routes
Pour vendre le caramel
Fourguer les lamelles
Au étranger
Qui t’balance et qui t’envoie en terre étrangère
A lui nos pommette à freine pendant que ton fric est mangé
Par l’associer et au quartier il fait sa folle il met les nerfs
A mort. Tes mandats
Lui serve à piner des putes au dallas
C’était le feuilleton, le feu tue l’amour
Deux jeunes on trouvé la mort
Le temps se couvre dehors

Soprano :

Les jeunes concoctent des coquetel molotoff snif la coque
Décolle en char terre et compte bien atterrir on concorde
Des cor borts sur nos cavernes
Dehors c’est la guerre
Donc normal que j’transforme tes salles de concert en caserne
Ici les boycottes, ils ne savent plus quoi faire
Les jeunes se prennent pour Tony et confonde le monde
Avec le cul de Michelle fieffer préfère risquer le ban cassable
Que Marie Jeanne
Réussit ne serrer qu’au cul d’Charlemagne
Dans nos ghetto…
Les jeunes veulent des culs et des cubes, les culs en foutant des coups de coude du coup
Dans nos ghetto…
Les jeunes croient voir la vie en rose mais on tous sur les yeux du P.Q

Refrain : x2


Tu veux savoir les jeunes c’qu’ils veulent
L’émeraude, l’effet de style, l’effet de mode
Tu veux savoir en bas c’qu’ils vendent
La drogue, l’effet de style, l’effet de mode

Vincenzo :

C’est comme voir l’étincelle du phénix renaître de ses cendres
La flamme qui veille en toi depuis l’temps qu’on veut nous descendre
Que j’mène le même combat
Le rôle d’une balle pendant la Guérilla
Le point culminant d’mon poing reste mon troisième doigt
Voilà j’croix qu’il est temps d’remettre les quilles en ordre
Et faire du porte à porte un corps à corps pour l’désordre
A bord d’la crise de nerf les gosses d’en bas n’attendent plus
Qui est l’prochain à descendre c’est l’genre de phrase qui n’dérange plus
C’est l’unité censure black on traque les fouines
Entend les mauvaises herbes trop light qui embellisse nos ruines
Nos vie un stand de tire, un riz d’poussière pour le fight
Car plus y’a qu’vous et moins j’aurais d’mal à faire d’votre vie un strike…

Alonzo :

Psy 4 n’a jamais manié de cross
Nos empreintes pour aller dans le block c’est notre poste
De là on riposte
La mauvaise posture qu’on coupe nos gaillosse
Les illettrés de macintosh
Qui travail au mortier, à la plonge on compte avec les doigts et le monde dans le manche
Y’a pas de non chaland que des revanchards

Soprano :

En plein d’chalenge

Alonzo :

Ça mélange

Soprano :

Des mots et ange
Selon les conséquences
Dans ce cancer social et jute croit être la chimio de la délinquance
Ca shoot devant une diligence
Ou pour du shit faut des chèques, du chibre pour plaire aux chattes faut de l’élégance
Car si tu veux savoir plus rien nous étonne l’envie de choquer l’monde
Nous trotte chaque jour et chaque seconde
Voilà c’que veulent les jeunes
Au droit, au bonheur le changement d’humour avant qu’des têtes tombent

Refrain : x2

Retour à la Discographie